Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe
Publié le: lun 3 Juin 2013

Au Tchad, la diversité culturelle est une richesse et non une adversité ou un moyen de désunion

Seifadine Zakaria Moussa

J’ai remarqué ce dernier temps des gens qui ne cessent de faire d’éloges démesurées pour leurs ethnies. Ces gens-ci qui se sentent prince ou les descendants directs du prophète avec un extrême sentiment de supériorité ne cessent de nous narguer avec des histoires enclenchement maquillées. 
Ces gens dont je fais allusion sont ceux qui postent sans cesse des choses ethnocentriques et érodent de notre accalmie. 
Les individus humains sont ethniquement différents comme les animaux le sont spécifiquement.
Chaque peuple a son histoire, a son passé glorieux et a ses valeurs ancestrales. 
Faire découvrir aux autres notre culture et nos us et coutumes est une chose admirable car cela met l’accent et promeut l’échange des valeurs culturelles. 
Cependant, aucune culture n’est supérieure à celle de l’autre. 
Chaque culture a ses vertus et chaque peuple a ses valeurs. 
Montrer à l’autre notre fierté et notre attachement à nos passés et aux gloires de nos ancêtres en faisant d’éloges à dimensions démesurées induit à l’ethnocentrisme.
Ainsi, l’ethnocentrisme n’est rien autre que la tendance, plus ou moins consciente, à privilégier les valeurs et les formes culturelles du groupe ethnique auquel on appartient. 
Le surhomme n’existe pas. L’on est libre de faire d’éloges à sa tribu, mais lorsque ces éloges sont de plus en plus extrêmes, à la longue cela devient barbant. 
On sait très bien que la folie hitlérienne a pour cause principale et à la base la supériorité de sa race sur les autres. A quel prix l’humanité eut payé de cette folie ? 
Nombre des guerres civiles africaines ont pour cause ce genre de discours ethnocentriques.
Le plus écœurants dans tout cela, c’est de voir des personnes qui se valent intellectuelles au lieu de faire des choses qui pourraient nous rapprocher les uns aux autres, ils font le contraire. 
Il est temps de changer le discours. Raisonner en tant qu’un Etre humain avec une empathie et sympathie. Ça ne sert à rien, de se montrer supérieur à l’autre du moment que l’on partage la même identité voire la même race. 

Paix et affection.

Seifadine Zakaria Moussa

À propos de l'auteur

Visualisation 2 Comments
Exprimez-vous
  1. Ali Abderaman dit :

    Seifadine s’est fut un très beau article, facile à lire et comprendre et surtout le thème que tu te traites. C’est un vrai problème dans notre pays et je dirais qu’il fait parti des problèmes que nous devons traiter au plus vite .
    Mon cher ami, y’a un triste réalité que certainement tu as eu remarque parmi nos compatriotes,pour la plupart d’entre nous on est des diplôme mais non des intellectuels. Car un intellectuel c’est un mode de vie, une façon de réfléchir et une façon d’agir. ce qui n’est pas le cas quand tu vois nos intellectuels.
    Comment peut-on avancer alors qu’on s’accepte pas? alors que la diversité est décrite comme un atout pour un pays. Regardons l’exemple des états unis.
    Merci!!!

  2. Moussa,

    C’est un bon point de vue. Nous sommes différents mais complémentaires, et c’est Dieu qui l’a voulu ainsi: des fleurs aux mille couleurs. Ignorer d’où l’on vient n’aide pas non plus, c’est pourquoi la culture de chacun devrait être perçue comme un ajout à notre capital national commun. je suis d’accord avec vous que l’ethocentrisme n’est pas seulement mauvais, mais il est même fatal pour un jeune pays comme le nôtre qui cherche à se reconstruire. Et comme aucune tribu ne dispose à elle seule de toutes les ressources, elle est obligée de compter sur les autres. Donc l’ethnocentrisme est totalement stérile et même veule. Dans ce sens aussi notre pays avec ses plus de 300 trubus différentes, sa vaste surface et ses climats est une accumulation des richesses que seuls ignorent ceux qui n’ont rien pigé au développement.

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter