Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe
Publié le: sam 1 Déc 2012

Au Tchad, les familles victimes de l’Arche de Zoé attendent toujours unindemnisation

N’DJAMENA – Cinq ans après, les parents des 103 enfants tchadiens que l’Arche de Zoé avait tenté d’emmener en France en les faisant passer pour orphelins, réclament toujours les indemnités qu’on leur a fait miroiter et attendent un geste de la France où s’ouvre lundi le procès de l’association.

 

« Tant que nous ne serons pas indemnisés, nous ne tournerons pas la page. Nous ne pardonnerons pas aux autorités françaises le tort qu’elles nous ont fait » a affirmé à l’AFP Harba Mahamat Ali, président de l’Association des parents de victimes de l’Arche de Zoé, joint au téléphone à Adré, ville située sur la frontière soudanaise dans l’est du Tchad.
C’est là que vivent la majorité des enfants, dont la plupart sont scolarisés à l’école de la ville.

 

Mahamat Ali, père d’une fille de 10 et d’un garçon de 9 ans, a failli les perdre.
« Tous les deux vont à l’école. Je n’ai pas raconté aux enfants ce qui leur est arrivé il y a 5 ans. Si Dieu me prête vie quand ils seront majeurs, je leur dirai que j’ai failli les perdre quand ils étaient petits. Ils ont perdu leur maman il y a deux ans donc je veux pas les troubler », assure-t-il.
« Les Français ont voulu nous séparer de nos enfants sans nous en informer et refusent de nous verser ce que la justice nous a donné.
Dieu merci, je cultive mon champ et je m’occupe de mes enfants », poursuit-il.
En mars 2008, le régime tchadien avait gracié les membres de l’Arche de Zoé de leur condamnation à huit ans de travaux forcés, mais la question des dommages et intérêts reste entière, l’Etat réclamant 6 millions d’euros pour les familles.
« Pour avoir le transfèrement des membres de l’Arche de Zoé (vers la France), le gouvernement français s’était engagé à payer l’indemnisation aux parents de victimes, mais jusqu’à maintenant, rien n’a été fait », a affirmé à l’AFP une source à la présidence de la République tchadienne.
« Il s’agit d’un engagement de l’Etat français et non d’une équipe gouvernementale, on ne comprend pas pourquoi ça traîne.

 

Il n’est pas exclu que le problème soit posé lors de la visite du président tchadien Idriss Deby Itno la semaine prochaine en France », selon la même source.
La France a toujours nié cet accord, affirmant ne rien devoir au Tchad. En octobre 2011, l’Etat tchadien avait été débouté par la justice française de sa demande de 6,3 millions d’euros de dommages et intérêts au Dr Philippe van Winkelberg, médecin de l’Arche de Zoé.
L’affaire est sensible au Tchad, et le président Deby avait débloqué entre 1,5 et 2 milliards de francs CFA (2 et 3 millions d’euros) pour les familles en 2009. Toutefois, une partie de cette somme a été utilisée pour payer les honoraires des avocats.
Personne ne sait combien les avocats ont touché, et combien est revenu aux familles.
Preuve de la tension dans le dossier, Me Amady Nathé, qui défend les familles, a été agressé dans son bureau en février dernier par des parents des enfants réclamant leur argent.

 source : http://www.portalangop.co.ao

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter