Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe
Publié le: sam 30 Nov 2013

Dakar : le mouvement Taxawu Habré s’engage dans la dénonciation du complot

A Dakar, le gouvernement Sénégalais et les représentants locaux d’Idriss Deby et de Reed Brody ne savent plus comment justifier la forfaiture en cours dans l’affaire Habré. L’emprisonnement injuste de l’ancien Président depuis le 30 juin 2013 à Dakarnamo est une véritable patate chaude entre les mains Sall de Macky. Après les personnalités civiles, politiques et de la presse, les universitaires du CAS-HABRE et les artistes avec le Rappeur Pacotille, la dénonciation de cette conspiration contre le Président Habré se répand au Sénégal à travers les mouvements citoyens. Après « Téranga pour Habré », le mouvement « Taxawu Habré » qui signifie soutenir Habré en Wolof a lancé ses activités hier à Dakar.

La Déclaration 

Permettez nous abord de vous remercier d avoir bien voulu répondre à notre invitation et cela au nom des membres du Mouvement Taaxawu Habré et à mon nom personnel. D’emblée nous saluons l’engagement des camarades membres des structures dénommées « Teranga pour Habré » ainsi que les Amis du Président Habré représentés par leurs présidents. Notre engagement pour cette cause est symbolique et très noble car c’est de l’injustice dont est victime le Président Habré : une injustice que nous tenons à dénoncer. Cette violation grave portée aux règles de la Téranga ne s’est passée nulle part ailleurs qu’au Sénégal. Cette situation constitue une honte pour notre pays épris de justice ; pour me répéter il faut que cette injustice portée à l’encontre du Président Habré soit réparée au plus vite et, il est impératif qu’il soit rétablit dans ses droits et recouvre la liberté.

La rencontre d’aujourd’hui à pour objet le lancement du mouvement « Taxawu Habré » dont les coordonnateurs régionaux sont venus des 14 régions du Sénégal et porteurs d’un plan d’action au niveau national et international. Aussi prétexte ne pouvait être meilleur avec vous journalistes afin d’éclairer la lanterne de l’opinion national et international pour mettre un terme à cette entreprise de diabolisation de Monsieur Hissene Habré. Parler d’éclaircissement c’est même peut être trop dire. Car nous tous savons que Monsieur Hisséne Harbré est en train d’être injustement démoli, anéantie par une machine programmée par l’entreprise coloniale et par ses collaborateurs Africains.
Nul n’ignore que si les frontières du Tchad sont épargnées de prédateurs à l’heure ou nous sommes c’est grâce au courage soutenu et inébranlable du Président Habré. Il s’est battu corps et âme par amour pour sa patrie s’adossant fortement à son patriotisme et à ses convictions pan-africanistes aux fins de libérer son peuple dont la moitié du territoire était occupée par des forces libyennes. L’actuel Président Tchadien s’il gouverne paisiblement pour ne plus faire face aux pressions et à l’activisme des pays frontaliers il le doit uniquement à son maître Hissen Habre.
Demandons nous encore à quant cette Afrique sera telle en fin libre. A quand sera l’unité africaine longuement prônée par des figures de proue de l’histoire Africaine qui malheureusement sont passés sur l’autel des intérêts Occidentaux et Américains qui les ont tous éliminés. Le point d’achoppement doit être l’union des cœurs, la recherche et la consolidation de la paix. Pourquoi s’acharner sur Habré pourtant en Afrique du Sud ou ailleurs la CPI ou la nouvelle chambre Africaine n’ont jamais daigné poursuivre et punir les auteurs blancs des atrocités de l’apartheid. Constatons et avouons sans ambages qu’il est malheureux qu’en Afrique on tue, on emprisonne nos chefs d’État sous nos yeux et nous applaudissons. Ces diviseurs et éternels maîtres de nos choix, décisions et visions qui nous bernent avec une idéologie taillée sur mesure et conçue pour aliter et achever l’Afrique. Ils nous en abreuvent pour distraire et tuer notre raison afin de faire main basse sur nos richesses minières, pétrolières et j’en passe. L’assassinat de Khadaffi, de Saddam, les emprisonnements de Gbagbo de son ’épouse et de Charles Taylor devaient nous servir d exemples pour sonner l’alerte. La médiatisation qu’ils en font n’est ce pas un signal émis par les maîtres ces puissances étrangères si étranges pour dire à nos chers leaders si vous ne coopérez pas vous allez tous finir comme eux. Tout le monde s’étonne du fait que la France et exactement sa capitale Paris est la ville qui compte au mètre carré plus de résidents qui bénéficient du statut de l’asile politique.
Pourquoi suite aux plaintes et dénonciations d’Amnesty Internationale relatives à la présence de centaines de personnes accusées de crimes contre l’humanité sur le sol Américain aucune réaction n’a été notée de la part de l’Amérique. Ce pays est responsable de la mort de milliers d’innocents Irakiens suite à des accusations fallacieuses sur la détention d’armes de destruction massive par Saddam Hussen. Sans omettre les milliers de palestiniens tués par les colonisateurs israéliens champions du monde en violation des résolutions de l’ONU. Habré pouvait s’entêter a vouloir demeurer au pouvoir suite aux cabales orchestrées par les occidentaux. Mais animé par un idéal de paix son esprit fut envoûté par la réalité de la Téranga Sénégalaise. Accueilli à bras ouvert par le Président Diouf, son dossier fut bonnement traité en toute diplomatie par le Président Wade . Pourquoi rompre cet engagement ou pacte de fidélité et d’engagement lui attribuant l’asile politique d’autant plus que tout État qui se respecte doit s’inscrire dans la continuité surtout pour le respect des droits de l’homme car Monsieur Habré a obtenu le droit d’asile de l’État du Sénégal représentée par une personnalité et une institution forte en la personne du Président Abdou Diouf . Pourquoi le Sénégal a accepté de l’exposer de le livrer moyennant des espèces trébuchantes et sonnantes :
• quatre milliards de franc cfa du Tchad alors ce pays regorgent de nécessiteux, de pauvres ; • 1 million de dollars des États Unis ; • 2 millions d’euros de l’Union Africaine ; • 500.000 euros de l’Allemagne • 500.000 euros de la Belgique • 300.000 euros de la France • 100.000 euros du Luxembourg • Cette manne financière ou tontine aurait pu servir à bâtir des hôpitaux, des écoles, à combattre la famine ou à résoudre la lancinante question de coupure d’électricité ou à remettre tout à fait à neuf le tuyau de Keur Momar Sarr rafistolé. C’est cela la véritable aide au développement et la franchise en matière de coopération avec les pays pauvres. De quoi suscité l’hilarité en nous Africains. Est ce que dans toute l’histoire l’Europe ou l’Amérique a consenti de nous aider ou de nous consacrer des aumônes ?. Pourquoi n’ont t-ils pas financé un procès pour Bush , pour les premiers ministres israéliens qui se sont succèdes ? L’arrestation de Habré devait il rendre si heureux Monsieur Déby au point de décréter le lendemain jour férié ? C’est parce que le Tchad nous a donné des milliards pour abattre l’un de ses fils que son ministre de la justice réclame en spectacle ridicule : la rediffusion en direct du procès.
Ou sont les droits de l’hommiste s’il vous plaît parlez au nom du droit de ce détenu si vous êtes épris de justice ? Les compétences, le bon sens de notre Chef de l’État et l’espoir que nous portons en lui ne souffrent d’aucun doute. Parce que nous autant que lui, sommes conscients du fait que Dieu l’a investi d’une mission : celle de gouverner le peuple Sénégalais. Le Clément, le Miséricordieux l’édicte à faire preuve de d’équilibre envers les humains. Voila pourquoi nous lui demandons solennellement d’aller au Tchad rencontrer son homologue Tchadien. Afin de prôner une réunification et une réconciliation des enfants du Tchad. La seule et unique solution qui amènera à réaliser leurs vœux et souhaits d’un État développé et prospère. La vie et l’œuvre de nos valeureux Marabouts ont été de rudes épreuves et tellement entachées d’accusation concoctée par l’homme blanc. N’est ce pas des leçons qui doivent nous servir à présent. Les guerres, les conflits, les génocides ont terni l’image de l Afrique. J accuse l’Occident et ses paires. A chaque fois c’est eux qui viennent pour jouer aux sapeurs pompiers après avoir mis le feu à la maison. Ces pyromanes sont versés dans l’art d’organiser des élections truquées qu’ils qualifient de libres et transparentes avec la supervision de soit disant observateurs à leur solde. Il advient que si leurs intérêts ne sont pas entretenus, bonjour la rébellion qu’ils financent avec l’autre main diabolisant ainsi celui qui incarne le choix légitime du peuple. Il est normal que l’autorité suprême quant il est victime d’attaque qu’il se défend. Vous n’ignorez pas que dans une guerre on s’entretue et l’état de guerre ne donne place aux respects ni à l’application des lois. C’est ces cas de figures dont ils servent pour parler de génocides ou de crimes de guerres et contre l’humanité.
Déterrer des ossements dans un pays qui était en conflit recrudescent de 1968 à 1981 même bien avant l’arrivée au pouvoir de Hissene Habré. Dire qu’on a décompté 40 milles morts et il en est le responsable, ceci est trop facile. Et où sont passés ceux qui présidaient aux destinés des services de sécurités en l’occurrence leur commandant en chef Idrisse Déby ? Non ils ne sont pas inquiétés parce qu’ils sont innocents et blancs comme neiges. Vraiment quelle farce. Les associations de victimes financées par Déby pour qu’elles viennent faire des dépositions en disant telle ou telle autre personne en telle année a été brutalisée, violentée par les hommes du Président Habré semble tout dire. Dans un conflit ou même le brigand peut se doter d’un uniforme qui peut identifier qui est militaire ou non ? Reconnaissez vous vos agresseurs leur demande t-on. NON répondent ils et on met tout sur le compte du Président Habré. C’est trop facile comme argument.
Habré qu’a t-il fait sinon que de refuser de brader le pétrole Tchadien. Les chasseurs de l’or noir ne pouvaient pas en être réjoui, et il lui colle le sobriquet de dictateur ; le vilipende. Cette haine entretenue, transmise canalisée ne s’est jamais estompée ni éteinte. L’Afrique New vision doit opérer une rupture avec un esprit nouveau un regard plus claire ainsi que des démarches nouvelles. N’attendons pas 2030 ou plus pour qu’un documentaire nous apprenne ce qui a été concocté, monté de toute pièce dans ce dossier. Et les autres continents riront bien de nous comme ils en ont l’habitude. Comme on nous le montre dans certains documentaires à savoir les accusations contre Sadam n’étaient pas fondées. Chez eux ils ont des méthodes qui leurs sont propres pour gérer les errements et les erreurs de leurs dirigeants. Par solidarité patriotique, ils ferment l’œil sur la vie extra conjugale de leur président et lui renouvelle leur confiance l’élisant pour un autre mandat. Quelle fierté les anime tous pour ne pas perdre la face et la force devant le monde. Nous Africains où est notre fierté, notre dignité, notre fraternité, notre solidarité.
Ne nous laissons pas diviser par des gens qui nous ont toujours dominé de l’esclavage à l’indépendance en passant par la colonisation. Le cordon ombilical demeure ce canal véhiculaire de pressions multiformes. Rien n’a changé dans nos rapports avec le blanc, seules les méthodes ont été réadaptées suivant les contextes et les générations.
La politique de réajustement structurel est passée par là. La dévaluation du franc cfa, la privatisation avec le bradage de nos sociétés, l’exploitation abusive de nos richesses. La nouvelle donne c’est le jugement de nos dirigeants, leurs humiliations, leurs exécutions. Ils le font en toute quiétude sous nos applaudissements. Lire la suite sur ambenatna

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter