Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe
Publié le: lun 19 Nov 2012

FESTIVAL DES CULTURES SAHARIENNES DE L’ENNEDI

Femme Gourane

Découverte du 1er Festival des Cultures Sahariennes de l’Ennedi à Fada au Tchad.

Organisée à l’initiative de l’association La Saharienne sous l’égide du ministère du tourisme tchadien, la première édition du Festival des Cultures Sahariennes a eu lieu à Fada au cœur de l’Ennedi les 24, 25 et 26 février 2012. Une initiative qui a pu être réalisé grâce au retour de la paix et à l’existence d’un potentiel touristique intéressant dans le tassili de l’Ennedi.

Festival des Cultures Sahariennes de l’Ennedi

 Des Toubou dans leurs beaux habits

Des centaines de tentes traditionnelles ont été montées par les femmes comme c’est la tradition chez les Toubou. Les unes exposent l’artisanat traditionnel Toubou, les autres servent de chambres à coucher pour les participants à la manifestation.

Je passe une partie de l’après-midi autour des tentes d’exposition à échanger, discuter, me faire traduire les échanges, simplement sourire. Tapis, coussins, assiettes, ustensiles de cuisine, théières sont en vente. Mais attention, sous certaines tentes, on trouve aussi des objets de famille qui ne sont pas à acheter. Et sur ce sujet, inutile de discuter.

Femme Toubou portant une coiffe traditionnelle

Je suis au milieu de Toubou, tous beaux dans leurs habits du « dimanche ». J’ai la figure enfarinée sous une épaisse couche de poussière et les esgourdes remplies de sable. C’est sûr, ils ont la classe. Pas moi.

Durant les trois jours du festival, la programmation a été conçue pour permettre au public de voir des spectacles traditionnels de danse et de musique, des courses de chameaux, des concours du plus bel animal, du plus beau harnachement, du plus beau costume… mais aussi de connaitre le mode de vie des nomades. Les échanges le permettent, les conférences aussi.

Parade de dromadaires

 Toubou, qui es-tu ?

Les interventions de Catherine Baroin, anthropologue africaniste au CNRS, spécialiste des Toubou, a permis à de nombreux visiteurs d’en apprendre un peu plus sur eux.
Avec les Touareg, les Toubou constituent l’autre grand groupe de population saharienne occupant un quart du Sahara principalement au nord du Tchad mais aussi au sud de la Libye, à l’ouest du Soudan et à l’est du Niger.

Le mot « Toubou » provient de la langue kanouri et signifie « habitants du Tibesti ». Les Toubou ne se désignent pas ainsi mais se nomment Teda pour se qui vivent au nord dans le Tibesti et Daza ou Goranes pour ceux qui habitent le Borkou ou le massif de l’Ennedi.

Toubou

Teda et Daza sont éleveurs nomades. Les Teda élèvent plutôt des dromadaires, tandis que les Dazas associent à cet élevage, en zone sahélienne, celui des bovins. Ils parlent deux dialectes différents issus d’une même langue nilo-saharienne. Cette différence linguistique est liée à l’exogamie de la société Toubou. Les jeunes femmes quittent le clan et migrent vers d’autres contrées éloignées comme c’est la tradition. Les mariages entre Teda et Daza sont fréquents et les frontières entre les deux groupes tendent à devenir de plus en plus floues.

Pour de plus amples informations sur les Toubou, lire Les Toubou de Catherine Baroin qui a vulgarisé ses travaux de recherche sur ce peuple saharien.
Laissons la science de côté et partons pour le massif de l’Ennedi.

 

source : http://www.i-voyages.net

À propos de l'auteur

Visualisation 1 Comments
Exprimez-vous
  1. vive la communaute gourane vive BET vive tchad vive Afrique Vive un monde sans juifs…………………

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter