Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe
Publié le: lun 19 Nov 2012

Il faudrait peut-être réapprendre à souffrir notre condition, au lieu de la fuir sans cesse

Je ne crois pas que la finalité de la science soit le bonheur de l’Humanité, loin de là – il y aujourd’hui peut-être trop d’exemples pour nous le rappeler. La seule finalité de la science, c’est la science elle-même – voir jusqu’où elle pourra aller. Avant de vouloir « préparer » dans un laboratoire « l’homme de demain », il faudrait peut-être sortir dehors et « réparer » les fautes de l’homme – peu importe qui est cet « homme », celui d’hier ou d’aujourd’hui, nous sommes actuellement tous responsables.

Les arguments du type « le transhumanisme représente une chance pour l’homme, qui pourra choisir ce qu’il veut être » me semblent porter un contre-sens énorme. Modifier scientifiquement l’être humain, ce n’est pas agir comme sur un objet, c’est détruire l’être humain et créer quelque chose d’autre à la place. Frankenstein en plus joli en somme. A entendre certains, on a l’impression que c’est vraiment très dur d’être un humain. Je ne sais pas comment on a fait jusqu’à présent d’ailleurs. Il faudrait peut-être réapprendre à souffrir notre condition, au lieu de la fuir sans cesse : avoir faim, froid, éprouver de la fatigue après un effort physique ou intellectuel, cela n’a jamais tué personne. Ah si, c’est vrai : eh les mecs, je sais, c’est dur, mais nous sommes mortels.

Enfin, j’aimerais aussi souligner l’aspect complètement antidémocratique du Transhumanisme. La partie de la population qui n’arrive pas à se nourrir, qu’est-ce que ça va lui apporter de savoir qu’une autre partie peut se payer des compléments artificiels de vie ? Rien. Avons-nous envie d’arriver à une société qui oppose deux types d’hommes, qui créé elle-même les inégalités qui jusque-là été mises sur le compte du hasard, de la nature ? Les arguments du type « il faut améliorer la survie de l’homme dans un monde de plus en plus hostile » me font bien rire. Ne sauvons pas la Terre, sauvons l’homme : ou plutôt non, sauvons les hommes qui en ont les moyens, ça sera déjà ça. Merci le Transhumanisme.

source : newsring.fr

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter