Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe
Publié le: ven 4 Oct 2013

La face cachée des prisons au Tchad

Le fait de la prison au Tchad. Le vrai visage de la politique de main tendue annoncée par le président tchadien pour dumping leurs opposants tchadiens armés précédemment.
Après que les tchadiens armés opposition désarme, médiée par les dirigeants de l’opposition soudanaises et tchadiennes évincés en dehors du Soudan retour au Tchad, la campagne du gouvernement soudanais d’arrestations contre les groupes restants dans le Soudan et le rapatriement forcé vers le Tchad.
Les arrestations étaient hors la Loi et les normes internationales, les droits de l’homme et une absence complète des suspects monde extérieur remis du côté tchadien sur le deal entre les deux gouvernements pour survivre contre la volonté des deux peoples.. Par la grâce de Dieu et le Tchad effort de jeunesse, qui fait partie de la liste des 30 personnes qui tourné du Soudan au Tchad ainsi de leur détention en deux lots ainsi que certains maintenant croupissent dans les prisons de régime tchadienne des poursuites et des situations dramatiques en l’absence des droits de l’homme.
J’ai accès à ces noms. Premier lot Mansour Youssef, qui a été arrêté en 2010 dans l’État du Soudan a été emprisonné au Soudan depuis plus d’un an sans procès ni motif légal d’arrêter le groupe comprenait.
1 – Yousef Mansour (détient le grade de colonel).
2 – Hamdan Ibrahim (connu hamdan Fokki ) a été libéré récemment après la détérioration de son état de santé au sérieux.
3 – Issa Riih le Aljmra.
4 – Mahmoud (special garde Hamouda Bachir deuxième adjoint armé forces d’opposition dissous)
5 – Harun al-Rashid.
6 – Ahmed Aliu (ministre de la Santé de la Fédération de la résistance oblige UFR dissous. 
7-Hassan n’a pas pu être atteint pour son nom complet, mais calculé sur un chef plus tôt Toulma jeu de la –
8- Mohammad Yousuf.
9 – Mohamed Hassan
10 – Alcollenal Bani.
11 – Gen Cody.

Deuxièmement: La deuxième tranche de ses membres ont été arrêtés au début de 2011 au Soudan et expulsé vers le Tchad et ils sont :
12 – Ahmad œil (connu Gras Genaid)
13 – Idris Alrihma (communiqué de nouvelles pour des raisons satisfaisantes)
14 – une grande structure (a été empoisonné et tué plus tard)

Statut des prisonniers et ce qui les attend au Tchad. Ces hommes ont été expulsés vers le monde extérieur au Tchad. En l’absence de toute Convention sur l’extradition ou réclamation ancien rebelle dirigeants de révéler leur sort ou de rappeler au monde l’injustice faite à ces hommes qui sortit de la liberté nationale et la liberté du peuple et politiciens décevrons pas eux pour leurs propres intérêts.
Le traitement dur de l’armée, comme l’un d’eux, ainsi que les prisons étaient mauvais pour l’utilisation des animaux, venez sur l’homme, où ont été divisés en groupes et répartis dans plusieurs prisons ((k de prison et à msoro,
Maison d’humour dans l’angimina capital tchadienne)) où les prisons étaient surpeuplées et englobant plus de quarante personnes accumulées au fil de l’autre quand il dort, souffrant de grandes souffrances, où certains dorment debout sur les jambes Ne reçoit pas de lumière du soleil sous la forme requise, en plus d’avoir une toilette dans sa cellule à l’arrogance, avec une absence complète de soins de santé, la transmission de la maladie parmi eux.
En fin de compte les hommes ont passé en prison au Soudan pour l’année entière, et ils sont maintenant en prison au Tchad en dévalant vers l’achèvement de la troisième année, sans un procès ou même un petit espoir dans leur procès à une époque où le régime tchadien préconisée évolution défavorable avec le développement durable et qui vient par le biais de la répression des libertés et de l’Honorable en prison et leur dignité. Enfin, nous, les jeunes tchadiens appeler pour toutes les organisations et tous où Human Rights a travers le monde pour embrasser la cause de ces hommes et pour aider la libération ou un procès équitable.
En même temps appel aux hommes et passé armés de leaders de l’opposition tchadienne pour assumer leurs travaux historique sur la question de ces hommes oubliés dans les prisons tchadiennes. Assez quatre années d’injustice et de manque d’équité et d’abus.
Seulement quatre ans de silence honteux. Liberté pour tous les prisonniers.

Signature
Plate-forme de lutte (groupe Facebook)
la voix du Tchad (groupe Facebook)
Alliance nationale pour le changement démocratique (groupe sur Facebook)
Site Web et les forums, Tchad (www.11c11.com)
Journal révolution électronique (page Facebook)
Tchad Ligue de la jeunesse (page Facebook)
kgénération tchadienne (mouvement politique)
Le mouvement populaire pour la libération du Tchad (mouvement politique)
Le mouvement de l’Alliance démocratique nationale tchadienne (mouvement politique) ,
un vrai fils du Tchad (groupe Facebook).

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter