Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe

Tchad-Cameroun : Des centaines de pauvres tchadiens prisonniers de haut niveau au Cameroun?

Savez-vous ce qui advient de nos frères tchadiens encellulés au Cameroun? J’ai en horreur, mais néanmoins le devoir de vous parler de mon expérience visuelle. d’après calcul et recensement, 87% des tchadiens aujourd’hui mis en « taule » au Cameroun, ne sont autres que des paysans ayant pris pour habitude de voyager à la force des jambes, des éleveurs et détaillistes ou des commerçants débrouillards venant au Cameroun dans le seul but de trouver leur place dans ce qu’on appelle TROP souvent au Tchad, l’ELDORADO, la cité d’or de l’Afrique centrale. Ce qui n’arrive pas à leur ouïe, ce sont les multiples fraudes à la déontologie des « men in black » camerounais (hommes de tenue), censé être gardiens de la paix ou encore la sécurité populaire, mais qui pourtant n’hésitent guère à user de leurs pouvoirs dans le seul but de s’enrichir sur le dos de la populace. Et nos frères tchadiens, en sont souvent les victimes les plus goûteux. Pris en tenailles dans un cercle dont ils n’ont pas le contrôle, avec des règles bafouées par ceux qui sont sensés les faire appliquer, les pauvres tchadiens sont très souvent malmenés, dépossédés de leurs maigres biens et butins, et mis en soit disant garde à vue, et finissent par y passer des années, sans procédures judiciaires. Ces tchadiens-là sont faibles et à la merci de leurs tortionnaires, pour la simple raison qu’ils furent de bons gibiers, car ne connaissant ni leurs droits réel, ni le droit positif en vigueur sur un territoire qui n’est pas le leur. Pensez-vous que pour le simple fait que nos compatriotes ici cités ne possèdent pas un passeport diplomatique ou les connaissances d’acquisition scolaire, ceux-là méritent d’être arnaqués, dépouillés, torturés, enfermés, et oubliés dans un box autant répugnant que dangereux? Et cela, je vous le précise, pour un temps INDETERMINE…?
Pour ceux qui doutent encore de mes dires, invitation est faite de visiter les prisons de Kousseri, de Yagwa, de Maroua, de Makari, de Maltam, de Yaoundé, de Douala, et bien d’autres. Le constat sera fait individuellement, mais la question en découlant sera toujours et infiniment la même: PENDANT QUE LES TCHADIENS SONT VICTIMISES CHEZ SON VOISIN, QUE FAIT-ON NOTRE « CHER » GOUVERNEMENT SI APPLAUDI DANS LE MONDE???—>Soubhanallah, Alhamdoulillah, La ilaha illa Allah wa Allahou akbar !

Abdallah koremé Lony, Commentateur volontaire.

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter