Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe

Tchad : Nationalisme aveugle derrière FATIM et le Piège Français au Mali

Les discours et les réactions populistes qui entourent l’intervention de l’Armée Tchadienne au Mali me laissent perplexe. On dirait que les Tchadiens sont tombés d’accord pour écarter toute forme d’interrogation et de critique sur la mission et le rôle exact de notre armée sur cette terre étrangère.

Au début de l’intervention, les médias français ne parlent jamais ou très peu sur l’intervention Tchadienne mais, depuis la « mort d’Abou Zeid et de BelMokhtar », on voit l’effort de notre armée à La une des journaux tels que Le Figaro, Libération, Le Monde ainsi que les télévisons  France24, France2 etc…

Est-ce que la France n’essaye pas de porter le chapeau à l’armée Tchadienne ?

Pour moi la réponse est bien évidemment oui, la France voudrait faire croire aux Djihadistes qu’il n’y a pas qu’elle dans cette croisade contre leterrorisme islamique. Ainsi au cas où les terroristes envisageraient des actesterroristes sur les sols des pays intervenants au Mali, ils attaqueront directement le Tchad en premier.

Si jamais quelque part au Tchad des tels actes se produisaient, c’est parce queles médias Français ont donnés des raisons pour que les Djihadistes mettent le Tchad sur leur liste noire devant la France mais, aussi parce que les autorités Tchadiennes pour justifier et légitimer cette intervention, ont annoncé l’élimination des chefs Djihadistes par l’armée Tchadienne. Il y a également le refus de la France de reconnaitre la mort d’Abou Zeid et de BelMokhtar, autrement dit il n’y a que l’armée Tchadienne qui est responsable de la mort du Borgne ou Mr Malboro(BelMokhtar) et d’Abou Zeid.

Essayons de voir les choses plus claire chers compatriotes. Comment, expliqueriez-vous qu’un pays comme la France avec son armée et avec les moyens technologiques en sa disposition n’arriverait pas à identifier les corps d’Abou Zeid et BelMokhtar ? Comment voulez-vous que dès le début de l’intervention, les médias Français tous confondus, presses écrites et audio-visuelsrelèguent au troisième planune armée composée de plus de 2000 soldats?

Du coût, après la mort des chefs islamistes, tous les médias français font l’éloge presque innocent de l’armée Tchadienne. Les Tchadiens doivent se souvenir d’une chose, la France n’interviendrait jamais au Mali sans qu’il y ait des intérêts Français en jeu au Mali. La crise qui secoue la France et l’Europe ne permettrait pas à la France de s’engager dans une reconquête des « Terres- Démocratiques » sous menace du terrorisme Al Qaydienne.

Il faut reconnaitre également que la France de François Hollande essaie d’étouffer les problèmes internes en intervenant au Mali, des problèmes comme le chômage, la crise sociale et le fameux mariage pour tous qui divise aujourd’hui les Français et Françaises. Nous voyons bien qu’aujourd’hui,la France a ses raisons d’ordres socio-économiques, politiques et diplomatiques à travers la diabolique « géostratégie d’influence Française en Afrique » pour intervenir au Mali.

Quel est l’intérêt du Tchad au Mali ?

Nos autorités politiques de la « majorité » et « d’opposition », ont salué et approuvé avec vigueur et rigueur l’envoi de nos frères au Mali mais, quelsgenres d’idées ont-ils derrière la tête ? Ces politiciens de tout bord dont la plus part d’entre eux ne connaissent rien des lois de guerre ont-ils pensé des conséquences tant humaines, économiques que sociales  qui pèseront à la longue sur notre pays ? Un pays comme le Tchad n’aurait pas du tout envoyé 2300 soldats au Mali, un pays avec qui nous ne partageons pas une frontière commune ni d’intérêts communs de premier plan. On aurait dû assigner à ses soldats la mission de traquer les bandits qui sèment l’insécurité et les désordres partout sur notre territoire.

Un adage dit : « Un pays doit être dirigé comme un orchestre dans lequel chaque acteur doit jouer son rôle passionnément et avec détermination pour que la scène soit parfaite ». Sinon, on aura tort d’accusé le chef orchestre d’avoir mal joué. De la même manière au pays de Toumaï, l’opposition et la société civile auraient dû bien jouer leur rôle émanant de la règle républicaine, celle de questionner le pouvoir exécutifdu fond et en formesur l’objectif de cette aventure qui a déjà couté la vie à nos  26  compatriotes.

A ce niveau, il faut que la conscience populaire raisonne les dérives gouvernementales en  poussant nos responsables politiques et militaires de retirer nos soldats dès le premier retrait des soldats Français au Mali.

Si jamais, on continue à jouer aux héros au         pays de SamoryTouré, nous perdrons encore d’autre soldats,alors quele Tchad a besoin de ses héros pas forcément en ayant les doigts aux détentes,mais, en restant en vie tout court auprès de leurs familles respectives et dans leur patrie commune (Le Tchad).

 

ELIMY MOUSSA HAMIDI

 Etudiant finaliste en Master Politiques Publique

À propos de l'auteur

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter