Bienvenue sur votre site de référence, TCHADHANANA :  Mardi 14 Janvier 2014 La « Wargoulade » est le terme désormais retenu par nous, ressortissants du BET non soumis et non liés au système criminel, mafieux et pervers du régime MPS pour désigner les faits et actes posés par les nôtres qui volontairement ou inconsciemment se prêtent à des bassesses qui humilient et avalisent toute notre communauté. Au-delà de notre modeste communauté, nos actes aux cotés des ITNOS portent préjudice à notre pays tout entier et nous interpellent au plus haut point.Lire la suite en page centrale
                                                                                                                                                          Version anglaise Version arabe

TCHAD : POINT DE PRESSE INVITANT A LA VILLE MORTEA N’DJAMENA LE MARDI 11 DECEMBRE 2012

Droits de l’Homme Sans Frontière (DHSF)

Association pour les Libertés Fondamentales au Tchad  (APLFT)

Action des Chrétiens Pour l’Abolition de la Torture Section du Tchad

(AC AT/TCHAD)

Alliance des Associations des Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad (ADHET)

Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits de L’Homme (ATPD)

Association Sociale des Jeunes pour la Défense des Droits Humains (ASJDH),

Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH),

Association des Femmes pour le Développement et la Culture de la Paix au Tchad (AFDCPT)

Association des Femmes Juristes (AFJT)

Mouvement Citoyen pour la Préservation  des Libertés (MCPL)

Union des Syndicats du Tchad(UST)

Tchad Non- Violence (TNV)

Commission Nationale Justice et Paix (CNJP)

Groupe Citoyen (GC)

 

POINT DE PRESSE INVITANT A LA VILLE MORTEA N’DJAMENA LE MARDI 11 DECEMBRE 2012

Citoyennes, Citoyens,

Point n’est besoin de vous dire que l’immense espoir tant suscité par l’exploitation de notre pétrole et surtout son raffinage sur notre territoire s’est prématurément volatilisé. Le tchadien lambda qui aspirait à un mieux-être a commencé à désenchanter. Et au point où nous sommes parvenus, rien n’augure ne serait cequ’un début d’amélioration de ses conditions de vie. Ceux qui sont sensés nous assurer protection, sécurité et bien-être prennent plutôt le loisir de nous infliger impitoyablement une peine sociale inédite pendant qu’une frange minoritaire de la population vit imperturbablement dans une opulence insolente. Nos gouvernants, nonobstant cette vérité brute et brutale qui crève les yeux, s’obstinent désespérément à nous empêcher de réagir, de réfléchir et de dénoncer cet état de fait peu enviable, au point où même le moindre gémissement du citoyen meurtri dans son âme et dans sa chaire est interprété, à tort et à travers, comme une incitation à la haine, une atteinte à l’honneur, un trouble à l’ordre public, une provocation, pour ne citer que ces interprétations erronées et outrancières de toutes revendications sommes toutes légitimes du bas peuple. Des raccourcis simplistes qui tendent à vouloir vaille que vaille formater le citoyen tchadien dans une logique de pensée unique pour faire de lui ni plus ni moins qu’un mouton de panurge, mis au pas par des mesures manifestement impopulaires, inconséquentes et incohérentes.

Il nous semble absolument surprenant que pendant que les prix des produits de premières nécessités grimpent de façon vertigineuse sur les marchés, paradoxalement le Gouvernement rompt unilatéralement les protocoles d’accord le liant aux syndicats des travailleurs avec toutes les conséquences qui y découlent, tout en augmentant de façon inattendue et injustifiée les prix de certains produits pétroliers qui sont pourtant vitaux pour la survie de nos ménages. Ces funestes mesures ont inévitablement pour corollaires des revers sociaux, financiers et économiques incalculables sur la vie des salariés, de leurs nombreuses familles et partant sur le quotidien de la majeure partie de la population qui croupit déjà dans une misère indescriptible.

Bien plus, mettant à rude épreuve le sacro-saint principe de la liberté syndicale reconnue par d’innombrables instruments juridiques nationaux et internationaux, pendant que les tchadiens attendaient une sortie honorable dans l’intérêt des parties prenantes, à savoir le Gouvernement et les Syndicats, nos plus hautes autorités  ont, contre toute attente, choisi d’adopter la posture la plus inélégante et à la limite belliqueuse qui soit en rompant brutalement les accords anterieurs et en proférant même de graves menaces sur l’Union des Syndicats du Tchad (UST), lui intimant l’ordre de lever purement et simplement le mot d’ordre de grève, et tenez-vous bien, dans un délai de 15 (quinze) jours, et cela par une lettre datée du 29 Novembre 2012, émanant du Ministre de l’Administration du Territoire qui, en vérité, est dépourvu de toute qualité pour agir en l’espèce dans un conflit qui est purement social. Pour dire autrement, c’est une sorte d’épée de Damoclès que le Gouvernement fait planer sur un syndicat qui n’a eu pour tort, si tort il y a, que de revendiquer des droits légitimes en usant d’une prérogative constitutionnelle reconnue qui lui confère le legitime droit d’inviter ses membres à cesser collectivement le travail pour appuyer ses revendications diverses, à savoir le droit d’aller en grève.

C’est inadmissible, et nous sommes en droit de dire que ces fébriles agissements, à la limite, anticonstitutionnels portent dangereusement atteinte à la liberté syndicale, à la liberté d’association,  d’expressionet d’opinion qui sont entres autres des droits fondamentaux inaliénables, reconnus à tous citoyens non seulement par la constitution notre pays mais aussi et surtout par des instruments juridiques internationaux.

Nul ne doute que les peuples ne peuvent pleinement gouter les fruits de la prospérité que là où s’exerce la liberté et la démocratie. La democratie doit être vécue comme une réalité ouverte et dynamiqueet non comme une manifestation sociale chargée des intolérances et des incompréhensions. La violence sociale est dangereuse, car elle engendre à son tour d’autres violences qui peuvent conduire à des révolutions intolerées.

La politique est le lieu d’investissement par excellence, l’espace où se condensent les problèmes d’une société. Il n’est donc pas étonnant qu’elle suscite à la fois des enthousiasmes et des repulsions, du dedain et de l’espoir. Elle fonctionne souvent sur le mode de l’urgence et du court terme. Mais la vraie qualité des hommes politiques se mesure à leur capacite à regler les problèmes urgents tout en restant eveille sur les questions à long terme.

Citoyennes, Citoyens,

Au regard de ces graves entraves qui tendent inévitablement à asphyxier la société civile et les forces vives de la Nation, nous, Associations de la Société Civile, à savoir : Droits de l’Homme Sans Frontière (DHSF), Association pour les Libertés Fondamentales au Tchad  (APLFT),Action des Chrétiens Pour l’Abolition de la Torture Section du Tchad (ACAT/TCHAD), Alliance des Associations des Défenseurs des Droits Humains et de l’Environnement au Tchad (ADHET), Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des Droits de L’Homme (ATPD),Association Sociale des Jeunes pour la Défense des Droits Humains (ASJDH),Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (CTDDH),Association des Femmes pour le Développement et la Culture de la Paix au Tchad (AFDCPT),Association des Femmes Juristes (AFJT),Mouvement Citoyen pour la Préservation des Libertés (MCPL),Union des Syndicats du Tchad(UST),Tchad Non- Violence (TNV),Commission Nationale Justice et Paix (CNJP)et leGroupe Citoyen(GC),appelons toute la population de N’Djaména à observer une JOURNEE VILLE MORTE le Mardi 11 Décembre 2012.

A travers ce geste civique et citoyen, la population tchadienne voudrait exprimer clairement à nos plus hautes autorités sa soif de vouloir aussi profiter un tant soit peu des richesses issues de l’exploitation des ressources naturelles et minières communes de notre pays. Le souhait  le plus ardent de la population tchadienne est celle plus simple d’aspirer, à égalité de chance et de droits, au mieux-être par une distribution équitable des richesses de notre chère Patrie. Et cela, à travers la subvention des produits de première nécessité, des matériaux de constructions pour les rendre accessibles à tous, l’augmentation substantielle et régulière des salaires pour une vie descente et la prise  des mesures efficaces et efficientes pour mettre finà la surenchère organisée et entretenuepar certains commerçants véreux qui occasionne la vie chère qui condamne le citoyen lambda à végéter désespérément dans une misére qui heurte de façon frontale la conscience humaine.

Par cette action citoyenne pacifique, le peuple tchadienvoudrait demander aux protagonistes, à savoir le Gouvernement et les Syndicats, d’entamer un dialogue sincère, dépourvu de toute passion, pouvant aboutir à une solution idoine dans l’intérêt de tous et surtout de la population qui subit atrocement les contrecoups de cette crise sociale qui perdure et semble inévitablement s’enliser par la fatale décision tendant à rompre unilatéralement des conventions légalement signées et ayant conférées des droits acquis aux travailleurs.

Aussi, s’inscrivant dans la logique d’une justice équitable et indépendante, nous invitons instamment le Gouvernement, à mesurer, avec un recul, la portée de ces poursuites judicaires fantaisistes, initiées contre les leaders syndicaux et le Directeur de Publication de N’Djaména Bi-Hebdo et de reconsidérer cette décision, sinon l’aboutissement de cette procédure judiciaire par la confirmation de la décision d’instance corroborera, à n’en point douter, l’idée selon laquelle se trouvant en panne de stratégie de gouvernance, le pouvoir judiciaire semble être aujourd’hui le bras armé de l’exécutif  pour étouffer toutes celles ou tous ceux qui osent bousculer l’orthodoxie stéréotypée de ceux semblent nous gouverner à tâtons.

Citoyennes, citoyens ;

Au regard de ce qui précède, par les gestes suivants : refus de voyager, d’acheter de carburant, d’ouvrir ton bar, ton café, ton restaurant ou le refus d’y aller, le refus d’ouvrir ta boutique, d’aller au marché, de faire circuler ton clando, ton taxi, de travailler ce Mardi 11 Décembre 2012, pour ne citer que ces attitudespacifiques, tu réussiras à changera le cours de l’histoire, tu briseras le paradigme enfaisant évoluer la mentalité de nos gouvernants. Par ce geste, tu exigeras d’eux la reconnaissance de tes droits fondamentaux et tes libertés qui sont sacrés et te sont expressément conférés par la Loi Fondamentale, à savoir la Constitution.

Tout en comptant sur votre sens civique et citoyen pour la survie de notre jeune démocratie et le bien-être social de tous, nous vous invitons à faire ce geste pour la reconnaissance de vos droits et partant votre survie.

Nous vous remercions.

À propos de l'auteur

Visualisation 2 Comments
Exprimez-vous
  1. Ardak dit :

    Saison brouillage e0 N Djamena, of9 cocmnemer? Et comment il a commence9? Pourquoi cocmnemer?IV, partie II:Dans cette seconde partie nous allons continuer e0 parler du nombre trois, qui portent l essentiel de la responsabilite9 historique sur le troisie8me niveau apre8s: M. Mohamed Nour Abdul-Karim et Timan Ardmi dans notre estimation est la suivante: M. Mohammad Nouri, pourquoi?Nous avons de9je0 mentionne9 dans la partie I que le ge9ne9ral Mahamat Nouri attire9s par de douces paroles et de la flatterie et l hypocrisie, au de9triment de la critique constructive, de conseils et de la ve9rite9 franche, la commande nus offerts par parfois e0 de l extorsion et d abus de certaines personnes, mais a estime9 que cette carence est l une des principales raisons de la de9sinte9gration d un grand nombre de ses alliances avec d autres mouvements, en particulier: l Alliance de Nouri al-Cheikh et Abdul Wahid Omar bin et un groupe d Adam Jacob KoukoC est alors une coalition avec un colonel: Odoma par Dieu e0 la fin de 2006, ce groupe issu de l expe9rience du temps avec M. Mohamed Nour Karim, of9 je me sentais e0 l injustice et la marginalisation ne veux pas re9pe9ter la meame expe9rience avec le ge9ne9ral Nouri al-surtout si Odoma a une connaissance pre9alable du ge9ne9ral au cours bataille pour la libe9ration de la barre de l Ouzou Libyens, of9 il e9tait responsable politique ge9ne9rale et des repre9sentants du gouvernement de Hisse8ne Habre9, puis une combattants Odoma forces arme9es tchadiennes dans cette bataille et, par conse9quent, que M.: Odoma avait recommande9 e0 ses partisans de meame en ce qui concerne la fae7on dont l e9paule est mange9 ou la ne9cessite9 de tirer parti de l Assemble9e ge9ne9rale par tous les moyens possibles, ce qui fait de ce groupe sait comment aborder ou de traiter avec le ge9ne9ral et il e9tait directeur ge9ne9ral de la plus grande extorsion de fonds e0 ce groupe, ce qui en fait ne9glige9 tous ses anciens allie9s et en faire un traitement spe9cial en dehors de l agent administratif du mouvement, mais presque e0 renoncer e0 ses vrais disciples!? Of9: M. Wahid Aboud McKay, qui se sont pre9cipite9s dans une alliance avec le ge9ne9ral imme9diatement apre8s son e9lection comme Pre9sident pour: le Front uni pour le changement suite e0 la de9mission de M. Mohamed Nour Karim apre8s une lutte interne avec un Odoma mentionne9e plus haut et sans conditions pre9alables et avec le mouvement de M.: Cheikh Ibn Umar Ils ont e9te9 l une des premie8res e0 eatre retire9es de l alliance avec Nuri puis Kouko groupe, qui s e9tait allie9 avec le ge9ne9ral depuis le de9but d un mouvement que le re9sultat ge9ne9ral est attire9 par les douces paroles plutf4t que acclame9 par la critique! , Et e0 la quantite9 plutf4t que la qualite9! , Souvent chantant devant des membres de la Odoma ge9ne9ral les mots e0 l effet: que s il n y a pas un membre de la Otnitk Nous Snouselk e0 la pre9sidence de la pre9sidence au Tchad!?Ces mots ont e9te9 localise9s sur les oreilles des plus doux ge9ne9ral que les abeilles et pour cette de9claration d ordre ge9ne9ral est preat e0 sacrifier le plus proche e0 proximite9 de ses partisans de ne pas parler de ses allie9s d autres organisations?Par exemple: quand il est devenu commandant en chef de l arme9e tchadienne opposition, le Mouvement ge9ne9ral e0 la fin 2007 tout en effectuant les accords militaires et de la coordination politique des militaires et politiques e0 ramper vers N Djamena vise9e e0 Salva a demande9 aux militaires d opposition politique partage9e par les repre9sentants de l organisation du ge9ne9ral de la Commission sur la ne9cessite9 d e9tiqueter les personnels du candidat du mouvement pour combler ce poste imme9diatement e0 l avis de tous les membres de la Commission mixte, a demande9 aux repre9sentants du mouvement de la Commission mixte de retirer quelques minutes pour consulter les interfaces en nommant, en ce qui a e9te9 fait pour les ainsi de9cide9 par un vote majoritaire sur la nomination: Ge9ne9ral Taher Ji commandant ge9ne9ral du Mouvement pour cette position de leader dans chacun de l opposition, Mais les repre9sentants du mouvement a e9te9 surpris que certains de leurs colle8gues qui appartenaient e0 l origine un groupe Odoma insiste9 sur la ne9cessite9 de revenir e0 l Assemble9e ge9ne9rale pour une de9cision dans cette affaire sans l autre!? Il a demande9 e0 certains repre9sentants du mouvement pour lesquelles une telle volonte9 de retour et ce ne sont pas spe9cifiquement au sein d une e9quipe unifie9e pour un mouvement unifie9? Si nous revenons e0 l Assemble9e ge9ne9rale, vous aurez une opinion diffe9rente est contraire e0 la plupart de ces cadres politiques et militaires du mouvement? Bien que ces questions sont logiques insiste9 pour que les fre8res sur la ne9cessite9 de revenir au ge9ne9ral, et finalement contraint les repre9sentants du mouvement e0 la demande de la Commission mixte devrait reporter la question de ce que le commandant en d autre terme plus tard, cela a e9te9 fait dans un e9tat de grand regret et embarras pour les repre9sentants du mouvement et e0 leur retour avait rencontre9 le ge9ne9ral de fournir imme9diatement e0 Le rapport quotidien sur les travaux de la commission mixte, comme d habitude et ce qui leur est arrive9 sur la question de la de9signation du candidat, mais la demande ge9ne9rale de lever la se9ance pour discuter de ce sujet plus tard! Mais tre8s vite pris d attraper certaines rumeurs parmi les membres du mouvement que le ge9ne9ral a de9je0 promis de mettre Odoma cette position obtenue par ce groupe ou tout autre bureau de haut? Et le lendemain, quand il a e9te9 demande9 par les cadres les plus ge9ne9ral du mouvement pour le fait que son attitude envers la question du mandat n a pas trouve9 de re9ponse de9finitive, et la panace9e pour tous, mais seulement dit: Il n a pas la coordination avec d autres mouvements au de9triment de l unite9 et la cohe9sion du mouvement!? Le sens qu il est soit approuve9 pour donner ce message e0 un Odoma ou le retrait de la coordination afin de pre9server l unite9 de son mouvement comme il le dit!? Cette attitude ne9gative a touche9 le mouvement avec une paralysie comple8te, ce qui rend certains cadres militaires et la ne9cessite9 politique du mouvement e0 faire de bons offices pour convaincre le ge9ne9ral: Ji Taher de donner ses fonctions volontairement pour sauver le mouvement et de la commission, en particulier, et l opposition tchadienne en ge9ne9ral et le ge9ne9ral Nouri al-Egypte de ne pas faire de compromis sur sa promesse et Lua ont e9te9 mouvement de de9sinte9gration et l effondrement, et si agre9able e0 l Odoma groupe! En fin de compte, et J. Tahir accepte9 de renoncer e0 son poste e0: M. Vezani immigrants en re9ponse e0 l avis des cadres du mouvementMais malgre9 cette renonciation volontaire, il est devenu cette position, la vis qui peut dans le cercueil de la relation entre le ge9ne9ral Mahamat Nouri, un chef politique du mouvement et le ge9ne9ral Taher Ji commandant militaire du Mouvement et la cause de la mauvaise relation des commandants, le mouvement de Nuri, l un des mouvements les plus puissants des forces arme9es tchadiennes dans l est du Tchad au de9but de en 2008 est devenu l un des plus petits des mouvements arme9s dans la re9gion e0 la fin de 2009 en raison de la mauvaise gestion et les diffe9rences internes et Tvkkat chronique Le ge9ne9ral est un acteur cle9 dans cette de9gradation et la de9composition du mouvementLe meame groupe qui a dit qu il atteindrait ge9ne9ral e0 la pre9sidence de la pre9sidentielle N djamena retourne9s et ont annonce9 leur se9paration sur Nouri al-une fois choisi comme pre9sident de l Alliance nationale en Mars 2008, apre8s le retrait de l opposition de N Djamena et apre8s l e9chec de l acce8s au syste8me politique de la coordination ont lance9 est e9galement pre9vue mais il est revenu du groupe et dit:. Il est si vous avez tire9 un seul coup va Nuri ge9ne9ral de l Autorite9 et a lance9 e0 la mi-2008 apre8s la de9claration de cessation de l Nuri et l Alliance nationale, dirige9 par Nouri al-apre8s l acce8s e0 chaque fois qu ils veulent de Nuri!?Raisons qui ont conduit e0 l e9chec de l Alliance nationale, dirige9e par le ge9ne9ral Mars 2008 Avril 2009?Il convient de noter que cette alliance est venu la proposition du Groupe des amis apre8s l e9chec des mouvements au sein de la Almnsagip d acce9der e0 des arrangements politiques et la proposition pre9voit e9galement que conside8re l Nuri ge9ne9ral al-pre9sident de l Alliance en vue de sortir de l impasse de la direction politique Tous les participants ont annonce9 leur accord seulement Timan Ardmi le pre9texte de ce qui a e9te9 vise9 e0 dans le troisie8me e9pisode, et a annonce9 son rejet de la commande du ge9ne9ral, mais a e9te9 surpris par la de9claration ge9ne9rale Odoma Groupe de mouvement et de la formation du mouvement de son propre bien pense9 par certains que l impulsion de la Ardmi Timan mais la plupart des cadres du mouvement n e9tait pas une surprise e0 ce poste, e9tant donne9 que ce groupe a atteint ses objectifs, le ge9ne9ral, se le kit et de l e9quipement et peuvent donc avoir e9te9 l autonomisation.Mais le ge9ne9ral qui est devenu le leader de l Alliance nationale et a obtenu un grand nombre de contradictions difficiles doivent eatre la gestion rationnelle et judicieuse de l ensemble, y compris:alliance d opposition de l Timan et Timan les me9thodes de l e9chec de la coalition.Mauvaises relations et le manque de confiance entre le ge9ne9ral et commandant ge9ne9ral Luigi vise9s.L arrive9e d un grand nombre de jeunes et inexpe9rimente9s lutte nouveaux arrivants et militaires du mouvement apre8s les e9ve9nements de N DjamenaJoignez-vous e0 l Alliance nationale d Abdul Wahid McKay Aboud et son amertume de Gene8se Nouri, of9 il avait pre9fe9re9 Odoma il d une part et l adhe9sion de M. Ahmed que les gare7ons de Dieu avec la sensibilite9 et le clan compe9titif avec Abboud, le ge9ne9ral doit faire face e0 la mise en garde deux et l e9quilibre afin de ne pas attirer Vijsrh uns contre les autres pour toujours, et donc l alliance dans son ensemble va e9chouer!?Je me joins au groupe, le cheikh Omar e0 la coalition, malgre9 les objections que: M. Abboud au pre9texte que cela fait partie de ses partisansEt e0 la fin semble que le ge9ne9ral aurait pu eatre hors la loi et donc tombe9 dans l examen extreamement difficile et cela se lit comme suit:Timan sur lequel il avait e9merge9 de la coalition et le solitaire, cherche e0 saper le jour de la Coalition et nuit jusqu e0 ce qu il a re9ussi e0 convaincre le groupe de se se9parer de Odoma Nouri plus proche deDe plus en mesure de Timan de convaincre certains pays du Groupe des amis pour leur faire de son cf4te9 contre le ge9ne9ral jusqu e0 ce qu il puisse Timan de l annulation de l alliance et la cre9ation de forces de l Union mouvement de re9sistance sous sa pre9sidence apre8s le convaincre tout le monde, l e9chec du ge9ne9ral et de l Alliance nationale et de faire Graeme ge9ne9ral Vice n a pas Odoma premier vice-Timan, et Abboud deuxie8me e0 la vice-tout Jouer pour le ge9ne9ral a occupe9 un poste sous le commandement d Ahmed Timan tandis que les gare7ons pre9fe9re9 par Dieu e0 travailler avec Debbie et avec le Timan et renvoye9 dans le syste8me et donc re9ussi dans sa queate de Timan e0 saper la coalition, soutenu par le meame ge9ne9ral.Viendra parler de cette organisation, qui a e9te9 dirige9e par Timan, qui a brise9 le dos du chameau! Plus tard, si Dieu le veut.A propos de l e9quation entre l arrie8re de gare7ons Abboud ge9ne9ral sont plus proches des gare7ons et e0 la poubelle groupe Omar, qui a augmente9 l amertume de l ancien Abboud renouvelables et est alle9 e0 l adhe9sion Ptiman Defiance de ce qui a e9te9 de9crit Nuri Btom la deuxie8me de ses partisans par ses ennemis ou des rivaux, ce qui cause de saper la coalition est cruciale.Comme pour faire face aux nouveaux qui ont rejoint le mouvement re9cemment en raison de les maltraiter, afin qu ils deviennent une partie de la crise du mouvement presque quotidiennement, ce qui fausse l image du mouvement au milieu de ses partisans e0 l inte9rieur et l exte9rieur de la re9gion et l aggravation de la circulation des e9chapper e0 ceux du mouvement e0 d autres mouvements ou e0 N Djamena en tre8s ennuyeux donc j ai fini la plupart de ces retourner e0 N Djamena avec les gare7ons et Ahmed Issa Moussa Tambla dans la seconde moitie9 de 2009.En ce qui concerne le manque de confiance entre le commandant ge9ne9ral de la de9gradation ge9ne9rale au point que le commandant en chef doutait que le ge9ne9ral Nouri al-tend e0 la formation de centres de pouvoir au sein du mouvement pour eatre utilise9 contre lui tout en doute le ge9ne9ral que le chef a tendance e0 faire face e0 ses ennemis et ses rivaux contre lui, qui a fait la compre9hension entre les deux hommes est presque impossible et le flux de la circulation et de la coalition, malgre9 les tentatives de l infatigable de certains cadres pour mettre fin e0 ces diffe9rences entre les deux dirigeants, mais en vain, ce qui est arrive9 par rapport e0 la rupture comple8te entre les deux hommes et la de9sinte9gration du mouvement dans son ensemble pour l e9mergence du phe9nome8ne de brouillage e0 N Djamena e0 la fin de la journe9e, mais a pris fin avec l exil ge9ne9ral dans l un des hf4tels e0 Doha, Qatar Bien nettoyer, finis de9tenus dans une prison Ji Debbie Bangmina apre8s le retour volontaire e0 N Djamena.!?

  2. J’ai lu TCHAD : POINT DE PRESSE INVITANT A LA VILLE MORTEA N’DJAMENA LE MARDI 11 DECEMBRE 2012 | Tchadhanana | Toutes les actualités en direct ! avec beaucoup d’intérêt et ont trouvé Enseignement bien écrit contenu. Ne manquez pas de prendre soin ce site est très bon .

Laisser un commentaire

XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises html: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 

Pour plus de sécurité, veillez entrer la bonne réponse. *

Copyright © 2006 - 2013 — TCHADHANANA. Tous droits réservés | Développé par Ing. A.C Djorkodei
Merci pour votre visite !
Tweeter